IStock 1078159390 1024×683 1

Charge affective : tout savoir sur cet épuisement émotionnel

Le 21e siècle semble marqué par le changement, notamment en ce qui concerne l’égalité entre les femmes et les hommes. Si nous sommes encore bien loin d’une égalité parfaite entre les genres, plusieurs combats émergent chaque jour pour rendre le quotidien des femmes et des hommes plus équitable. Depuis peu, il est possible d’entendre régulièrement parler de la notion de « charge mentale ». Ce terme ne désigne pas uniquement une mauvaise répartition des tâches du quotidien en défaveur de la femme, mais aussi le fait de devoir penser à tout, pour toutes les personnes du foyer, tout le temps. Seulement, il n’y a pas que la charge mentale qui pèse sur le quotidien des femmes : on retrouve également la charge sexuelle, écologique, ou même affective. Des phénomènes moins connus qui existent pourtant bel et bien pour de nombreuses femmes.

Qu’est-ce que la charge affective ?

La charge affective possède les mêmes caractéristiques que la charge mentale, à la différence qu’il s’agit ici de tout le poids émotionnel des relations sociales qu’une personne doit porter seule. Elle concerne aussi bien les liens amicaux, familiaux, qu’amoureux. Il est donc tout à fait normal de penser qu’absolument tous les humains sont concernés par la charge affective. Cependant, ce n’est pas totalement vrai, et une fois de plus, les femmes semblent bien plus souffrir de ce poids qu’elles doivent bien souvent supporter quotidiennement, notamment lorsqu’elles vivent au sein d’un couple hétérosexuel.

Souffrir de la charge affective dans sa vie amoureuse signifie qu’en plus de ses propres émotions, la personne se sent obligée de s’inquiéter à outrance de celles de sa moitié. Cela se traduit par beaucoup trop d’empathie et une volonté de ne jamais froisser l’autre. Dans ces conditions, il est donc difficile de laisser cours à ses propres ressentis.

femme pleurer homme couple dispute divorce séparation triste libido problème
Crédits : iStock

La charge affective : une histoire de genre ?

Et si la charge affective que bien des femmes ont la sensation de porter venait de leur éducation ? Si bien des progrès sont faits depuis quelques années en termes d’égalité, les petits sont encore nombreux à être élevés de façon genrée. Ainsi, beaucoup de parents, parfois même sans le vouloir, ont tendance à demander aux petites filles de faire preuve d’empathie dès la petite enfance. On considère encore bien souvent que les filles sont plus sensibles et compréhensives que les garçons et qu’elles prennent donc toujours tout à cœur. Cependant, il s’agit avant tout de comportements qui découlent d’une éducation patriarcale bien huilée.

Des réflexes que les femmes peuvent garder à l’âge adulte, qui les contraignent à systématiquement se préoccuper des ressentis des autres en plus des leurs. Au sein d’un couple, cela peut notamment se manifester par le fait de ne pas toujours dire ses maux à l’autre de peur de le déranger, mais à l’inverse de s’inquiéter constamment de l’état psychologique de son/sa partenaire ou de son propre impact sur celui-ci. Si l’empathie ne doit surtout pas être considérée comme un défaut, il est cependant nécessaire de bien comprendre que les filles et les garçons ne sont pas égaux face à cet apprentissage durant l’enfance. Afin de réduire la charge affective qui pèse lourd sur les épaules des femmes, il est donc indispensable d’apprendre davantage l’empathie et la sensibilité aux petits garçons, qui ont encore bien trop souvent tendance à grandir autour de valeurs dites “viriles”.

Les conséquences de la charge affective

La charge affective ne doit pas être prise à la légère, car elle peut avoir de graves conséquences, aussi bien pour la personne qui en souffre que pour son cercle familial. Elle peut en effet mener progressivement à une dépression.

Pour éviter d’en arriver à un tel stade, il est important d’avoir conscience du problème pour éviter la surchauffe. La charge affective est un phénomène insidieux qui s’installe doucement pour devenir omniprésent dans le quotidien. Généralement, cela se manifeste par beaucoup de stress, de l’anxiété, de la fatigue, des migraines ou d’autres douleurs physiques.

Une fois le problème analysé, il faut trouver les solutions pour y remédier. Se débarrasser de la charge affective demande de prendre beaucoup de recul et de s’écouter. Cela peut se manifester par un comportement un peu plus égoïste qui permet de se remettre au centre de ses propres préoccupations. Lorsque la charge affective est trop importante au sein d’un couple, il est alors essentiel de communiquer à ce sujet avec la personne concernée afin qu’elle en comprenne les enjeux. Enfin, pour se sortir de ce cercle infernal, il faut pouvoir prendre le temps de s’occuper de soi et de se faire plaisir. Si la situation est vraiment trop préoccupante, il vaut peut-être mieux se tourner vers un professionnel pour une prise en charge rapide.

L’article Charge affective : tout savoir sur cet épuisement émotionnel est apparu en premier sur Supers Parents.