Covid-19 : est-il possible de refuser le test salivaire pour ses enfants ?

Le retour des vacances scolaires est synonyme de brassages, notamment dans les écoles. Malgré toutes les mesures sanitaires mises en place dans les établissements scolaires, ces derniers demeurent en effet des lieux de fortes contaminations. C’est justement pour cette raison qu’à partir du 22 février, le gouvernement a mis en place une campagne massive de dépistage grâce à des tests salivaires qui sont moins invasifs que les tests PCR et donc plus faciles à supporter pour les petits. Cependant, cette mesure questionne les parents, et notamment certains qui se montrent ouvertement contre. 

Les tests salivaires sont-ils obligatoires pour les petits ?

Cette vaste campagne de dépistage a pour but d’isoler au plus vite les enfants touchés par la Covid-19. Il faut dire que depuis l’arrivée sur le territoire français des variants du virus, il est nécessaire de redoubler de vigilance pour tenter de contenir au mieux l’épidémie. Ainsi, Jean-Michel Blanquer a fixé l’objectif à 300 000 tests par semaine vers la mi-mars sur l’ensemble des écoles françaises. C’est aussi une façon d’éviter au maximum les fermetures d’écoles qui peuvent malheureusement entraîner bien des retards et des inégalités pour les enfants.

Ainsi, dans plusieurs écoles, des tests salivaires sont mis à disposition des élèves. Ils se présentent sous la forme de petits flacons dans lesquels les élèves doivent cracher afin de détecter la présence ou non du virus dans l’organisme.

Cependant, tous les parents ne sont pas forcément pour cette mesure. Qu’ils se rassurent, car comme l’a précisé Adrien Taquet, secrétaire d’État : « les dépistages dans les écoles se font sur la base du volontariat, et avec l’autorisation des parents pour les mineurs ». Cela signifie qu’avant le dépistage dans l’établissement scolaire des enfants, les parents recevront un courrier type afin qu’ils donnent ou non leur consentement.

Des tests bien moins invasifs que les PCR

Si les tests PCR ne sont pas interdits aux enfants, ils ne sont pas pour autant vraiment conseillés. Ils peuvent en effet être relativement désagréables, voire douloureux, particulièrement pour les enfants. Les tests salivaires sont donc bien plus adaptés aux petits et restent plutôt fiables. On retrouve effectivement une sensibilité satisfaisante : 85 %, contre 92 % pour les tests naso-pharyngés.

L’article Covid-19 : est-il possible de refuser le test salivaire pour ses enfants ? est apparu en premier sur Supers Parents.