Proprete-nuit-babireva

La propreté la nuit

Chaque enfant à son propre rythme, côté propreté. Certains sont propres en même temps le jour et la nuit. Mais la plupart de nos minis sont d’abord propres le jour, avant de l’être la nuit. Comment savoir s’il est prêt ? Voici quelques astuces pour aider votre enfant à être propre la nuit !

Quand enlever la couche la nuit ?

Si cela fait plusieurs nuits que vous trouvez la couche de votre enfant sèche, ou quasi sèche le matin, cela peut être une bonne indication ! En général, cela peut commencer vers 3 ans (on compte souvent 4 à 6 mois après l’acquisition de la propreté diurne) mais il vous faudra un peu de patience avant de lui retirer définitivement les couches la nuit.

Parfois, la demande peut venir de votre enfant lui-même : faites-lui confiance, il n’en sera que plus autonome et confiant à son tour.

Lui donner les clés de sa propre propreté

Voici plusieurs astuces pour l’aider dans cette quête :

  • poser un pot au pied de son lit, s’il a du mal à se lever la nuit (les potettes sont très pratiques, car vous pouvez également les emmener en voyage, lui créant un cadre rassurant même quand il n’est pas chez lui)
  • acheter une petite veilleuse nomade pour l’aider à trouver le chemin vers les toilettes la nuit, ou balisez le chemin jusqu’aux WC de petites veilleuses ou lumières
  • lui mettre un pyjama facile à enlever (on bannit les babygros !)
  • faire en sorte qu’aux toilettes, il puisse s’en sortir seul (un marchepied pour atteindre facilement et de façon sécurisée les toilettes, papier à portée de main…)

Petites choses à faire avant le dodo pour éviter les pipis au lit

Voici quelques actions simples à mettre en place qui pourront aider :

  • proposez-lui de faire pipi systématiquement avant de se coucher
  • ne lui donnez pas trop à boire une heure avant le coucher
  • lui rappeler que son pot est à côté si besoin
  • lui souhaiter une belle nuit !

Ne pas le culpabiliser

Tous les enfants ne sentent pas le signal que leur envoie leur vessie pleine la nuit, sensé le réveiller. Aussi, il y aura surement des petits accidents, au début. Pensez donc à investir dans une alèse, ou des draps alèse prévus pour et sauver ainsi son matelas.

Attention également à ne pas le culpabiliser, cela risquerait de le braquer et de donner l’effet contraire : il pourrait vouloir revenir aux couches. Dites-lui que ça arrive, qu’il y a parfois des accidents, et encouragez-le pour les prochaines fois. Vous pouvez aussi l’impliquer en lui demandant de l’aide pour les draps, avec le sourire. Et le féliciter quand il a passé une nuit sans fuite !

En conclusion, la propreté la nuit viendra pour votre enfant quand il sera prêt : pas trop de pression donc ! Parlez-en avec lui librement, sans (trop) d’attente et soyez patient… Il arrive que certains enfants deviennent propres la nuit vers 6 ans !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rechercher