Rentrée du 11 mai : les recommandations du gouvernement pourront-elles vraiment être mises en place ?

Depuis l’annonce du Président de la République de la réouverture progressive des écoles à partir du 11 mai, les parents d’élèves sont pour le moins divisés sur le sujet. Il faut dire que la question de la santé de leurs enfants est en jeu, ce qui amène à considérer cet événement avec le plus grand sérieux. Pour y voir un peu plus clair, le quotidien Le Monde a dévoilé une version « projet » du protocole sanitaire de l’Éducation nationale sur laquelle il est possible de voir les conditions qui permettront ou pas la réouverture des écoles à partir du 11 mai.

Les distances de sécurité maintenues à l’école

Bien évidemment, les élèves ne seront pas dispensés de maintenir les mesures de distanciation. Il ne doit donc y avoir aucun contact physique entre les élèves et le personnel éducatif afin d’éviter la propagation du virus. Si cette mesure est envisageable pour des élèves d’un certain âge, et notamment des collégiens ou lycéens qui peuvent avoir réellement conscience des dangers du virus, les petits risquent d’avoir beaucoup de difficultés à comprendre et à appliquer cette règle.

Ainsi, tous les élèves devront être séparés d’au moins un mètre de distance, que ce soit dans la salle de classe, dans la cour de récréation, dans les toilettes ou à la cantine.

Pas de jeux collectifs

Pour éviter que les enfants se contaminent entre eux, tous les jeux collectifs seront bannis. Il n’y aura donc en principe pas de jouets ou de livres à partager. Il est donc difficile d’imaginer à quoi vont ressembler les moments récréatifs des enfants.

En principe, les salles de classe seront désinfectées fréquemment. Toutes les surfaces (tables, chaises, etc.) le seront aussi sûrement après chaque jour de classe. Si tout le personnel éducatif devra obligatoirement porter un masque, ce ne sera pas le cas des enfants en maternelle et en primaire. Il est en effet difficile pour des petits de supporter le port du masque et surtout de respecter le fait de le garder bien en place plusieurs heures de suite. Bien évidemment, des gels hydroalcooliques seront mis à disposition, aussi bien pour les élèves que pour les professeurs. Tout le monde devra également se laver les mains bien plus régulièrement qu’en temps normal.

Forcément, les parents sont très inquiets au sujet de cette rentrée avec toutes ces recommandations qui sont difficilement applicables dans la pratique. Il est important de rappeler qu’il s’agit d’enfants et qu’ils n’ont donc pas la même conscience de la dangerosité du virus que des adultes. De plus, ces notions d’hygiène vont contre leur volonté constante de découvrir de nouvelles choses, ce qui les rend d’autant plus difficiles à respecter.

La mise en place de toutes ces mesures risque également de faire perdre beaucoup de temps. Qu’en sera-t-il vraiment de la qualité des enseignements dans un contexte où il sera nécessaire de se laver les mains très régulièrement ? Forcément, le temps qu’il faut pour appliquer toutes ces mesures et ces gestes barrière ne pourra pas être mis à profit pour l’enseignement. Les professeurs risquent certainement de passer plus de temps à surveiller ces règles plutôt que de donner vraiment cours aux enfants.

Articles liés :

#SansMonEnfant : sur Twitter, les parents s’opposent à la réouverture des écoles le 11 mai

Rentrée du 11 mai : quelles étaient les recommandations du Conseil scientifique ?

Rentrée du 11 mai : deux Français sur trois n’enverront pas leurs enfants à l’école

L’article Rentrée du 11 mai : les recommandations du gouvernement pourront-elles vraiment être mises en place ? est apparu en premier sur Supers Parents.